Rechercher
  • melchiavel

Pendant ce temps, dans le Château des Ténèbres


J'ai finis par acquérir assez de souplesse pour me donner à moi-même un coup de pied dans le *** et finir mon nouveau site internet. Non pas que c'est une activité lassante, mais elle exige de la résilience. À un certain point, on doit s'arrêter et se dire ''Ok. Ce sera Ça. Je ne peux pas continuer à constamment le changer sinon personne ne le verra jamais. ''

C'est la même chose pour l'écriture. La peinture. Le dessin. On dirait qu'à force de vivre en collocation avec un projet, on a de la difficulté à en accepter l'aboutissement. Peut-être parce qu'on éternellement insatisfaits ou qu'inconsciemment on ne voudrait pas, justement, que cette ''gestation'' se termine.

Mais il le faut bien. Sinon il n'y aurait que des murs blancs dans les expos.

Alors voilà. C'est fait. Publié pour le meilleur et pour le pire. Blague à part, je suis tout à fait enthousiaste de pouvoir partager la vie de coulisse avec vous! On a souvent droit à ce qui se passe sur scène...mais dans les mystérieuses ténèbres derrière...?


11 vues