Rechercher
  • melchiavel

Une ou deux toiles noires


En ce beau lundi de février, j'ai sorti mon vieux chevalet et j'y ai déposé une toile noire. Au sens propre, bien sûr. J'adore peindre sur des canevas noirs car le jeu du pinceau y est inversé. Au lieu de déposer des ombres, on dépose de la lumière. On va chercher nos couleurs claires, on décoche des splashs et des traits qui au début ne veulent rien dire mais sont plein de promesse. Et peu à peu, quelques chose émerge de cet espace sombre. Honnêtement, c'est un sentiment de soulagement un peu étrange. Comme si on se rassurait tout d'un coup en se disant ''ah...c'était donc ça qui se cachait là''.

Je dois dire que je fais rarement des toiles. Uniquement sur commande ou encore si une pulsion soudaine me réveille à 2h du matin et me pousse à prendre les armes. Cette fois, c'est une demande deux vieux comparses, qui avaient grand besoin de mettre un peu de beauté sur leurs murs. Deux oeuvres qui occuperont sans doute mon esprit pour les prochaines semaines.

Je suis impatiente de voir le résultat. ;)


8 vues